Titre de la page, tr YAKINO
audience en temps réel
real time audience measurement YAKINO
audience en temps réel
real time audience measurement
Accueil
FORUM
Le bonheur est dans l'osier!
La vanneire d'hier à aujou rd'ui
1 - Considérations générales
2 - Végétaux employés en vannerie
3 - Le saule
4 - L'osier
5 - Le rotin
6 - L'outillage du vannier
7 Les étapes de la fabrication d'une vannerie
9 - REALISATION PRATIQUE en rotin
8 - Introduction au travail du rotin.
10 - PRATIQUE VANIERE ELEMENTAIRE (OSIER)
OU APPRENDRE LA VANNERIE?
FABRICATION DES ECLISSES D'OSIER
L'osier buff
L'OSIER TRAITE AUTOCLAVE
LIENS
FICHE TECHNIQUE - Panier à bois
7 Les étapes de la fabrication d'une vannerie

 

LES PRINCIPALES ETAPES DE LA REALISATION D'UNE VANNERIE

La réalisation d'une vannerie, fait appel à un mode opératoire où se succèdent un certain nombre d'étapes, bien distinctes.

La succession de ces étapes est généralement imuable, quel que soit, le type ou la forme de de l'article (saut rares exceptions.)

La préparation de la matière première.

Le premier travail intervenant dans la fabrication d’un article de vannerie est la préparation de la matière première nécessaire.

 

Le trempage

L’osier est trempé dans l’eau froide, pendant deux à six heurs en fonction de sa taille.

 

Le fond

Le fond est la base sur laquelle est bâtie le corps de l’article.

Dans le cas présenté, il est élaboré à partir d’une croisée qui sert de point de départ et de structure, sur laquelle prennent appui les brins de remplissage, ou de clôture.

 

La pose des montants

Les montant constituent la charpente sur la quelle sera érigée le corps du panier.

Avant d’être piqués le long de chaque bâton de croisée du fond, ils sont taillés en pointe.

Un fois piqués, les montants sont relevés, et maintenus en position.

 

La torche

La torche est constituée de 4 à 6 tour de travail à trois brins.

Elle a pour but de renforcer la base du panier, et de permettre un positionnement aisé des montants.

 

La clôture

La clôture est constituée par le remplissage des espaces libres entres les montants. On l’appelle aussi closin.

 

La torche sous bord.

Avant de border il es d’usage d’exécuter quelques tours de torche, afin de faciliter le nivelage de la clôture, et de renforcer l’ouverture du panier.

 

La bordure

On termine le corps du panier par une bordure.

Celle-ci est réalisée en utilisant les cimes des montants, qui sont entrelacés de façon plus ou moins complexe.

 

Le pied

Comme son nom l’indique, le pied est la partie sur laquelle repose le panier.

Pour, ce faire on utilise les chutes des brins de bordure qui sont piqués sous le fond et le long des montants.

On exécute ensuite un bord simple, après avoir réalisé au besoin un ou deux tours de torche.

 

L’anse

On met dans un premier temps en place un brin de gros calibre nommé sous-anse. Celui-ci est profondément piqué le long des deux montants, choisis pour son emplacement.

La seconde opération consiste à garnir la sous anse à l’aide de quatre grands brins cordés. Chaque brin réalise un aller-retour en passant sous la bordure.

 

L’épluchage

Cette opération de finition doit être très soignée.

Elle consiste à supprimer toutes les extrémités des brins qui dépassent, au-delà de leur point d’appuis.

 

Les grandes lignes de cette succession sont représentées ci-dessous.

 Fabrication du fond   

 

 

Fixation des montants

 

 

Exécution de la torche du bas

  Montage de la clôture
 

Exécution de la torche sous bord

 

Exécution de la bordure

  Réalisation du pied
  Réalisation de l'anse
 

Epluchage

 

Retour Accueil

 

© 2009