Titre de la page YAKINO
audience en temps réel
real time audience measurement YAKINO
audience en temps réel
real time audience measurement
Accueil
FORUM
Le bonheur est dans l'osier!
La vanneire d'hier à aujou rd'ui
1 - Considérations générales
2 - Végétaux employés en vannerie
3 - Le saule
4 - L'osier
5 - Le rotin
6 - L'outillage du vannier
7 Les étapes de la fabrication d'une vannerie
9 - REALISATION PRATIQUE en rotin
8 - Introduction au travail du rotin.
10 - PRATIQUE VANIERE ELEMENTAIRE (OSIER)
OU APPRENDRE LA VANNERIE?
FABRICATION DES ECLISSES D'OSIER
L'osier buff
L'OSIER TRAITE AUTOCLAVE
LIENS
FICHE TECHNIQUE - Panier à bois
1 - Considérations générales
 
CONSIDERATIONS GENERALES
 
La vannerie présente sur les cinq continents, rassemble une multitude de techniques d'assemblages de végétaux très divers, paille, jonc, saule, châtaigner, ronce, noisetier, raphia, rotin, bambou, bananier, maïs...

Le van représente l'emblème (image ci-contre) des vanniers depuis le milieu du XIV ème siècle.
 
Le terme vannerie provient du mot van (cliquez sur le lien)  qui lui-même est issu du latin vannus. Le van est un ustensile agricole à fond plat  prolongé d'un pignon  courbe surélevé d'un côté et muni de deux poignées. Il était utilisé autrefois après le battage pour séparer le grain de son enveloppe externe.
Le van représente l'emblème (image ci-contre) des vanniers depuis le milieu du XIV ème siècle.
L'émergence de la vannerie remonte loin dans le passé.
Nous savons, grâce à des découvertes sur différents sites archéologiques français et étrangers, que la vannerie existait en des temps très reculés. Mais ces sites sont pauvres en restes exploitables, du fait de la mauvaise conservation des végétaux. Toutefois, la découverte  de  statuettes montrant des vanneries, témoignent de son existence tres ancienne. Par ailleurs les techniques de liage et d'assemblage de végétaux, sont utilisées bien avant la réalisation des premières  poteries, et les premières fabrications en argile qui ont vu le jour, étaient élaborées sur une stucture faite de végétaux.
 Ce sont les besoins en ustenciles de stockage et de transport, qui ont incités l'homme à imaginer et à développer les techniques vannières.
La vannerie finit bientôt par devenir indispensable et sa présence s'imposa dans tous les domaines  et  dans tous les secteurs d'activités: industriels, artisanaux, agricoles, commerciaux et familiaux.

                             Autrefois dans nos campagnes... 
                        
Les vanneries servaient  de contenant aux produits et matériaux les plus divers : agro-alimentaires (pain, fruits et légumes, fourrage, viandes, poissons, sel, bois, animaux...) puis industriels (produits de métallurgie, tissage, verrerie...) et dans chaque foyer il y avait  un panier à provisions.
Ainsi, pendant plusieurs siècles, l'osier était roi, et la vannerie française était à son apogée du milieu du 19eme siècle au milieu du 20eme.
Le déclin de la vannerie se fit conjointement  à   la progression du  "modernisme".  Les casiers métalliques, les cageots en peuplier, les cabas en plastique firent leur apparition, associés à l'importation massive de vanneries étrangères à bas prix.
Ainsi en 1900, il y avait en France environ 25OOO vanniers, environ 4000 en 1950 et environ 150 en 2005.
 
De nos jours, l'artisan vannier exerce son métier à titre indépendant, ou pour le compte d'une coopérative.
Il existe deux coopératives vannières en France, celle de Bussière les Belmont en Haute-Marne et celle de Vilaine les Rochers en Indre et Loire.
La production des vanniers français  ne représente pas plus de 5% du marché national et concerne pour l'essentiel, des articles destinés à l'agencement des magasins.
Notons encore que depuis une dizaine d'années, se sont développées deux activités connexes, dans les domaines de l'architecture végétales et dans celui du génie végétal.
Il s'agit là d'activités en pleine expansion, concernant la réalisation de vanneries et autres éléments décoratifs extérieurs ainsi que de stabilisation et de réfection de berges. Pour ces travaux on emploi soit de l'osier traité en autoclave (classe 4) soit de l'osier vivant.
 
 
© 2009